Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog Les dits du théâtre

Le blog Les dits du théâtre

Les dits du théâtre, le blog de l'actualité théâtrale d’aujourd'hui


Mesdames, messieurs et le reste du monde de Ronan Chéneau

Publié par Dashiell Donello sur 18 Mai 2021, 12:24pm

Parfois un titre donne, sur sa ligne de crête, l’idée d’un versant moins visible, mais plus identifié sur sa fin qu’à son début. C’est le cas de « Mesdames, messieurs et le reste du monde » de Ronan Chéneau, édité chez Les Solitaires Intempestifs en cette année 2021.

Parfois un titre donne, sur sa ligne de crête, l’idée d’un versant moins visible, mais plus identifié sur sa fin qu’à son début. C’est le cas de « Mesdames, messieurs et le reste du monde » de Ronan Chéneau, édité chez Les Solitaires Intempestifs en cette année 2021.

Après la lecture des feuilletons de haute voltige, les noms Mesdames, messieurs, nous ont paru moins évidents à discerner que la phrase le reste du monde.

C’est par « ce reste » que Ronan Chéneau met du sel sociologique dans les cinq épisodes analytiques de sa pièce (treize lors du 72e Festival d’Avignon en 2018) pour argumenter un corpus, où le bout de ficelle est tiré pour attraper les préjugés de ce qui serait une « bonne pelote ».

Son écriture a le goût du sel sociologique dont la saveur de sa recherche incarne, avec la littérature, le débat contemporain. Mais il y a laine et fil. C’est donc sur le concept de genre que l’auteur va poser une série de questions, penser aux solutions possibles, et mettre à niveau les contradictions de la non-discrimination, les tabous et les idées reçues.

Son point de vue sur le monde ne met personne sur le banc de touche, car la partie se joue où tous les stéréotypes sociaux chez les mesdames, messieurs, sont visités.

 

Tordre le temps

 

Ronan Chéneau parvient à tirer le fil des « singularités » sans qu’il se casse sur la richesse du réel en acte. Être libre et hors normes dans la beauté dégenrée est une ambition que nous louons par sa bravoure dans sa diversité.

Partant de là s’ouvre, la parole et le quotidien inconscient.

Les mots viennent, à la surface de la raison, rendre le secret indicible à la beauté d'êtres humains sans contrefaçon. Ils sont authentiques, vrais, et nous savons ce qu’ils sont et où ils vont, par les voies qu’ils décident de prendre ensemble, pour « tordre le temps » dans des trous noirs, comme le disent les physiciens.

Au 72e Festival d’Avignon en 2018, les treize feuilletons* mis en scène par David Bobée questionnaient et défendaient l’idée d’égalité. Il confiait au journal La Terrasse : « « Tous ces questionnements sur le genre n’ont d’autre objet que de défendre l’égalité ».

Ronan Chéneau vient après la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948, repenser la non-discrimination, la non-assignation du genre, avec le droit à l’égalité.

Un acte de progrès, car heureusement l’égalité est un droit.

Mesdames, messieurs et le reste du monde est un livre indispensable pour toute la famille : femmes, hommes et enfants, en tous genres.

 

*Ce texte est issu du feuilleton de même nom présenté au festival d’Avignon en juillet 2018 sous la direction de David Bobée. Il a été repris à Rouen au printemps 2019.

 

*L’écriture inclusive est présente tout au long de la pièce. Le blog « les dits du théâtre » n’a rien contre, mais n’est pas rompu à cet exercice pour la rédaction d’un article.

 

Mesdames, messieurs et le reste du monde de Ronan Chéneau

https://www.solitairesintempestifs.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents