Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog Les dits du théâtre

Le blog Les dits du théâtre

Les dits du théâtre, le blog de l'actualité théâtrale d’aujourd'hui


«  Les Chants anonymes » Philippe Malone

Publié par Dashiell Donello sur 4 Mai 2021, 14:46pm

Les chants anonymes à lire sans modération

 

Les chants anonymes de Philippe Malone, c’est ce qui s’enregistre 650 000 ans dans un futur sans Méditerranée. C’est la traversée d’exilées à l’identité perdue, dans une langue administrative qui rejoue Babel. C’est le souvenir d’avoir eu un même territoire et des mains qui se tendent, dépouillées d’une humanité illusoire. C’est une loi qui ne prend pas en compte l’exil intérieur ; et une hostilité de plus en plus présente. C’est une partition de notes qui mue dans le silence et : « des éboulis de chairs dans des corps sans parois ».

 

Enregistrez

 

La Méditerranée actuelle est une eau de tous les dangers « (…) où d’anciens bunkers penchés comme des tombes ivres tentent de maintenir vivace la croyance au rempart ». Il faut enregistrer les ombres sur le sable, un soleil éteint dans un ciel tremblant, boire une dernière gorgée : « l’eau s’échappe des poumons éclate en bulles de salive contre la surface ».

Enregistrez, cher lecteur, le poème de Malone et mémorisez les blancs entre chaque vers, car l’histoire apparait, dans des strophes libres, sur le rivage où parle avec le ressac l’Anonyme « (…) des images de prospérité tatouées sous la paupière ».

 

Le récit dans le poème

 

Le commencement est une poésie qui une fois comblée devient récit. L’Anonyme est un botaniste qui connaît parfaitement l’histoire de l’industrie : « (…) entre 1606 et 1608 le bourreau Thomas Derrick perfectionne la technique de la poutre et du nœud coulant pour y adjoindre un système de poulies et de treuils. Grâce à cette innovation technique il réussit à pendre 3000 personnes en deux ans (…) ».  Si l’avenir glisse derrière le dos de l’Anonyme, il faut déployer le fil d’Ariane liquide dans un labyrinthe mouvant. Il faut aussi, pour trouver l’exil, parcourir dans son corps celui parcouru par son corps. Et plus aucun chemin, ne se voir dans aucun chemin. Nous n’en dirons pas plus. Bienvenue dans un monde responsable, car « Ainsi naît le récit ». Maintenant enregistrez le poème dans le poème. Paul Celan disait : «  je ne vois pas de différence de principe entre une poignée de main et un poème », dans une lettre à Hans Bender.

Alors allez en librairie essentielle et demandez Les chants anonymes pour les lire sans conditionnel. Vous aurez comme moi un coup de cœur pour cet ouvrage profond publié aux éditions espaces 34 dans la collection Hors cadre : « (…) un trouble dans les genres, des forces en mouvement, du désir, de l’audace, de l’invention », comme l’écrit si bien Sabine Chevalier dans sa préface.

 

Philippe Malone est écrivain et photographe. Ses textes sont régulièrement lus, joués, mis en ondes, en France et à l’étranger. Il co-écrit dans le groupe d’écrivains Petrol avec Lancelot Hamelin, Sylvain Levey et Michel Simonot depuis 2005. Parmi ses derniers textes parus, Krach (Éditions Quartett), Septembres et Sweetie (Éditions Espaces 34).

 

Éditions Espaces 34 • 5, place du Château • 34270 Les Matelles • France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents